Kabul Today, Femme afghane… d’une lumière à l’autre, d’une prison à l’autre…

©Pierre Terdjman, Kabul Today, 2009.

L’Afghane…d’une lumière à l’autre, d’une prison à l’autre…

Toi, l’Afghane, en descendant cet escalier, avais-tu conscience que l’œil du photographe t’avait vue ?   Il avait vu le cadre : la plongée dans pénombre…  l’espace, ni intérieur, ni extérieur, étroit, sordide, fermé…la volée de marches  comme seule sortie….la menace subtile des affiches  lacérées… le regard  probablement indifférent de l’homme au pantalon d’un blanc sale, jambes croisées…oui, l’œil du photographe avait tout vu.

Sensible au  jeu des ombres portées qui s’étalent sur le sol comme des boites de lumière, il savait qu’elles ressemblaient à de  petites prisons grillagées comme ce que tu vois sous ton tchadri. Tu passes d’une lumière à l’autre, d’une prison à l’autre.

Il avait vu l’enfant dans tes bras la correspondance entre ta ronde calotte et celle du son petit bob. Quand je te vois, j’ai mal. Je prends conscience que tu es une femme comme moi,  mais sans aucune de ces joies qui nous rendent libres, qui nous rendent femmes. Qu’a-t-on fait de toi ?  Toi, privée  du plaisir d’avoir tes cheveux au vent, d’avoir ta  nuque chauffée par le soleil, la peau dorée par ses rayons. Toi, empêchée de tutoyer le monde du regard, de le défier ou de le dévorer… ton monde se limite à une cage étouffante… Perpétuellement condamnée  à vivre à l’intérieur en dépit de l’extérieur. Toi, privée du plaisir infini d’être câlinée, peau à peau, par les mains de ton enfant, de pouvoir l’embrasser à pleine bouche et de se plonger dans son regard. Je sais le bonheur immense  mais aussi l’embarras de porter son enfant dans les bras, pourquoi te rend-t-on la tâche périlleuse avec ce voile qui entrave tout ?

Ce tchadri ce n’est pas une marque de pratique religieuse, c’est qu’une marque de soumission commune à toutes les sociétés dominées par une religion fondamentaliste. Ton vêtement fait écho à une série de photos de Stéphanie Sinclair sur l’Eglise de Jésus-Christ des Derniers Jours….où la femme vit aussi dans un carcan vestimentaire et social. Le problème n’est pas la religion, le problème est le fondamentalisme religieux  qui impose  la négation de la femme, de la mère et du bonheur le plus simple d’une vie: être soi-même.

Alors, je te garde à l’esprit, toi, l’Afghane, que je suppose pleine de grâce… je garde ton image pour me rappeler, tous les jours, qu’être une femme est parfois impossible dans certaines parties du monde, et, que notre regard se détourne de facilement de cette cause-là…sauf celui d’un photojournaliste.

Laetitia Canal-Cologni.

POUR ALLER PLUS LOIN

Afghanistan , localisation


Nb: d’autres articles traiteront de ce pays avec les approfondissements historiques et géographiques qui conviennent.

Islam : chronologie sommaire

-610 : Révélation du mont Hira donnée à Mahomet (ou Mohammed) par l’archange Jibril. Mahomet  devient de prophète de l’Islam.

-622 :  L’Hégire, Mahomet quitte la Mecque pour Médine ( Yathrib), cette date correspond à l’an 0 du calendrier musulman.

-632 : Mort de Mahomet après avoir assuré la conversion à l’Islam  de toute la péninsule arabique. A sa mort, l’Islam se divise pour la question de la succession  entre la branche des Sunnites et celle des Chiites. L’Islam n’a pas d’organisation religieuse hierarchisée et centralisée par un chef.

Les Sunnites, partisans de la Sunna (la tradition), pensent que la succession du califat doit être élective et confiée  aux compagnons du prophète : les califes rashidun « bien dirigés » : Abu Bakr, Omar, Othman, Ali.

Les Chiites, n’acceptent pas l’éviction du calife Ali (gendre du prophète), ils estiment que le califat doit être héréditaire et rester dans la famille du prophète. Il existe d’autres branches comme le Kharijisme. Par ailleurs chaque branche de l’Islam est composée de mouvements internes (le Chiisme est divisé en duodecimanisme –très majoritaires-, zaydisme, ismaïlisme). On compte aujourd’hui environ 150 millions de Chiites pour 1,3 milliards de musulmans.

Donc dès la mort du prophète l’Islam n’est plus une religion uniforme. L’unité de l’Islam est un mythe.

Islam: Vocabulaire basique

-Islam, soumission est le nom donné à la troisième religion révélé. L’Islam reconnaît l’héritage du judaïsme et du christianisme. Ces religions sont qualifiées d’Al-Kitab, celles du livre. Dont les croyants sont autorisés à pratiquer la religion moyennant une taxe : la Jizia.

-Umma, la communauté des musulmans. L’Islam, comme le christianisme (et à la différence du Judaïsme religion du peuple élu) est une religion qui se veut universelle et donc a une dimension prosélyte (comme le christianisme).

Coran récitation est le  livre sacré des musulmans. Il est considéré comme le message direct de Dieu. Cette parole a été notée par les disciples. Sous le calife Othman, les différentes versions  du Coran ont été rassemblées et uniformisées, classées en 114 sourates (de la plus courte à la plus longue) comportant 6 211 versets. Le Coran est à la fois un texte contenant un message religieux mais il a aussi une dimension politique, juridique et morale car il n’admet aucune distinction entre le sacré et le profane, (la mise en place de la laïcité est donc plus complexe mais possible, elle a par exemple été instaurée par Atatürk en Turquie).

-Hadiths: sont des compléments au Coran ils désignent  l’ensemble des traditions relatives aux actes et aux paroles de Mahomet et de ses compagnons.

Charia: Loi islamique, s’appuyant sur le contenu du Coran comme source juridique; la Charia régule et sanctionne la vie privée et publique des populations des les pays qui l’appliquent en totalité ou en partie ( Arabie Saoudite, Yemen, Qatar, Barheïn, EAU, Oman, Koweït, Iran Afghanistan, Pakistan, Libye). Elle prône par exemple la lapidation des femmes adultères.

-Musulman : croyant appartenant à la religion Islam, toutes branches confondues.

-Intégriste ou fondamentaliste : croyant qui applique de façon littérale les textes religieux (il existe des fondamentalistes dans TOUTES les religions).

-Islamiste : personne ou groupe qui fait de l’Islam un projet, un programme politique applicable à la société et à l’Etat.

Il existe des partis politiques islamistes qui jouent le jeu « normal » de l’action politique (l’AKP en Turquie par exemple). Il existe des groupes islamistes terroristes qui utilisent la violence contre les civils et les Etats pour s’imposer (par exemple le Hezbollah, organisation Chiite  libanaise)

Dogme et foi de l’Islam

Les 5 piliers de l’Islam sont les bases de la foi et de la pratique religieuse.

-La  profession de foi (chahada) : est une formule « Il n’y a de divinité que Dieu et Mahomet est son messager » marque l’adhésion à la communauté . C’est l’affirmation nette du monothéisme.

-La prière (salat) : Acte de louange et d’adoration, le croyant l’accomplit cinq fois par jour, après s’être purifié et s’être tourné vers la Mecque.

-Le jeûne (sawn) : du mois du Ramadan est un exercice d’ascèse et de maîtrise de soi marque par la privation de nourriture et de boisson de l’aube au coucher du soleil.

-L’aumône légale (zakat) : C’est la dîme prélevée sur les riches pour être répartie entre les pauvres.

-Le pèlerinage (hadj) : Le peuple arabe  se dit descendants d’Ismaël, fils d’Abraham et d’Hagar (tandis que le peuple hébreux se dit descendant d’ Isaac (fils de Sarah). Le sacrifice d’Ismaël aurait eu lieu près de La Mecque. Ismaël fut sauvé par Dieu et devint l’ancêtre des 12 rois, chefs des tribus bédouines arabes. Abraham aurait construit la Kaaba et institué le pèlerinage.

-Le Jihad : souvent présenté comme le sixième pilier, n’est pas un devoir. Le Jihad, « l’effort sur le chemin de dieu » est constitué par le Jihad majeur qui consiste, pour chaque musulman,  à lutter contre ses défauts intérieurs et le Jihad mineur qui est une lutte armée temporaire lancée  lorsque la communauté est en danger.

Le Coran impose également des interdits alimentaires (alcool, sang, chair du porc), les jeux de hasard, la représentation des idoles, de Dieu, de la figure humaine.

On compte 1,322 milliards de musulmans ( 19,2 % de la population mondiale) pour 1,130 milliards de catholiques ( 17%,4 de la pop° mondiale). 1/3 de l’Humanité est chrétienne (catholiques+ orthodoxes+ protestants)

La Question du voile.

Hijab, Khimar, Jilbab, Tchadri, Niqab, Burqa…il n’y a pas un voile mais des voiles islamiques… ou pas de voile du tout.

Quatre sourates abordent la question du voile

-Sourate IV An-Nisa ( les femmes), verset 34

« Les hommes ont autorité sur les femmes, en vertu de la préférence que Dieu leur a accordé sur elles, et à cause des dépenses qu’ils font pour assurer leur entretien ? Les femmes vertueuses sont pieuses : elles préservent dans le secret ce que Dieu préserve. Admonestez celles dont vous craignez l’infidélité; reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les. Mais ne leur cherchez pas querelle, si elles vous obéissent. Dieu élevé est grand. »

-Sourate XXXIII, Al-Ahzâb ( les factions), versets 53

« Ô vous qui croyez ! N’entrez pas dans les demeures du Prophète sans avoir obtenu la permission d’y prendre un repas et attendu que le repas soit préparé (…) Quand vous demandez quelque objet aux épouses, faites-le derrière un voile. Cela est plus pur pour vos cœurs et pour leurs cœurs ! »

-Sourate XXIV, An-Nûr (la lumière), verset 31

« Dis aux croyantes de baisser leur regard, d’être  chastes, de ne montrer que l’extérieur de leurs atours, de rabattre leurs voiles ( Khimar) sur leurs poitrines, de ne montrer leurs atours qu’à leurs époux , ou à leurs pères, ou aux pères de leur époux, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs époux, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou à leurs servantes ou à leurs esclaves, ou à leurs serviteurs mâles incapables d’acres sexuels, ou aux garçons impubères »

-Sourate XXIV, Verset 59

« Ô Prophète dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de se couvrir de leurs voiles (hijab) c’est pour elles le meilleur moyen de se faire connaître et de ne pas être offensées. Dieu est miséricordieux. »

Trad de D ; Masson, NRF, La Pléiade.

Sans rentrer dans une exégèse, on note que la question du voile s’inscrit dans un contexte de société patriarcale violente. La femme du VIIeme siècle vit dans une société où elle est considérée comme une mineure et se protège des pressions masculines extérieures par le port du voile. Donc la question du voile, n’est pas une obligation dans la pratique religieuse, elle est liée à un contexte médiéval qui n’est plus d’actualité aujourd’hui. Par ailleurs, on note une différence de vocabulaire pour qualifier le voile, tendant à montrer qu’il n’y a pas de dogme sur la question. Dans le verset 53,  le voile ressemble plus à une métaphore qu’à un réel vêtement.

En fait, dans toutes les religions il existe des préceptes pour couvrir la tête des femmes (chez les catholiques les femmes doivent porter un chapeau ou un voile sur la tête et les épaules dans une église). La tête en cheveu est considérée comme une forme de nudité et d’impudeur. L’ironie c’est qu’à contrario, la pilosité masculine (barbe) est considérée comme une affirmation de masculinité et de foi.

La Laïcité en France.

La loi de 1905 (modifiée en 1908 et 1998) assure une stricte séparation de l’Etat et de la religion.  de ce fait, En France aucune n’est religion officielle d’Etat, aucune n’interfère dans le fonctionnement de l’Etat ou de l’administration. Chaque Eglise est autonome dans son fonctionnement et son financement. La liberté religieuse est totale. En conclusion, avec la laïcité, l’expression de la foi devient une affaire privée.

Extrait : «  La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public.  La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. Les établissements publics du culte sont supprimés, sous réserve des dispositions énoncées à l’article 3. »

A Lire

J. Burlot, La civilisation islamique, Hachette éducation.

Quentin Ludwig, Comprendre l’Islam, eyrolle pratique.

Patrick Haenni, L’Islam de marché l’autre révolution conservatrice, la République des idées, 2005.

Celia Mercier et Delphoine Minoui « Dans le bleu de l’Islam », Revue XXI, n°6, printemps 2009.Joseph Confavreux, « L’Islam à la carte »,  «  Les religions mutantes », Revue XXI ,n°3, été 2008

Consulter

www.islamonline.net

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/eglise-etat/chronologie.asp

Ce contenu a été publié dans Asie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Kabul Today, Femme afghane… d’une lumière à l’autre, d’une prison à l’autre…

  1. VT dit :

    Valuable info. Lucky me I found your site by accident, I bookmarked it.

  2. Exercise Balls dit :

    Keep posting stuff like this i really like it

  3. emt tr dit :

    It’s really a nice and helpful piece of information. I’m glad that you shared this helpful info with us. Please keep us informed like this. Thanks for sharing.

  4. maria andros dit :

    Thanks for the post, keep posting stuff

  5. Pharme95 dit :

    Hello! interesting site!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *