Le monde vu par le photojournalisme

Premier édito : Présentation du blog « éclats de guerre »

Ce blog est lancé par les élèves  du lycée Arago  de Perpignan (Première S3, promotion 2010-2011), je tiens à le dire car c’est l’investissement passionné que l’ensemble des élèves place dans mon projet presse-photojournalisme qui m’a donné envie de monter ce blog et de le  pérenniser pour les prochaines classes.

Il est indispensable de présenter notre ligne éditoriale en quelques lignes.

Ce blog s’intitule « éclats de guerre » pour rendre hommage au travail d’Alexandra Boulat. Ses photographies prises en Yougoslavie, Croatie, Bosnie, Kosovo, Albanie, pour certaines réunies dans son livre Eclats de Guerre, mais aussi les photographies prises en Irak en Afghanistan, au Maroc proposent un regard sans concession sur le monde contemporain. Des photos sans émotions surfaites,  sans démonstrations futiles, les clichés d’Alexandra Boulat sont poignants, sensibles, précis. Ils  touchent en plein cœur et éveillent les consciences.  Alexandra Boulat avait un  regard juste, tendre, révolté et parfois espiègle. Et je dois dire, par son travail sincère, humble, humaniste et engagé, elle m’offert un regard inoubliable sur le monde. Nous tenions à lui rendre hommage de la plus modeste des façons.

Le titre « éclats de guerre » vaut aussi parce que nous vivons dans un monde de guerres. Militaires, certes, mais aussi des guerres idéologiques, sociales, économiques et culturelles… Aussi, pour comprendre le monde contemporain, il nous faut ramasser ces éclats de guerre et essayer d’en reconstituer l’objet. C’est là que nous remplissons au mieux notre rôle  d’élève, de professeur, de citoyen libre et debout.

Loin de nous l’idée de nous substituer aux photographes ou aux  journalistes !

Nous ne créons  ni l’information, ni les images; nos articles ne forment pas un journal mais plutôt une revue critique de l’état du monde par  le photojournalisme.

Nous souhaitons comprendre et expliquer, dans la mesure de nos moyens, le monde qui nous entoure…aussi nous  essaierons de présenter, de replacer dans un contexte les événements présentés par les photoreporters, nous tenterons de répondre à des questions, puis, d’en poser de nouvelles. Nous voulons aussi  donner de la « chair » à ce regard sur le monde…. nous revendiquons une analyse dépassionnée ainsi  qu’un regard passionné…l’opinion personnelle est à la croisée de ces chemins. C’est ainsi que la réflexion peut se nourrir, c’est ainsi que l’on peut sortir de la pensée unique ou du « prêt à non-penser », c’est ainsi que l’éducation remplit pleinement son rôle.

Le plan du site est prévu ainsi : nous classerons les analyses de photos dans l’onglet « éclats du monde » que nous diviserons en zones géographiques (Afrique, Amériques, Asie, Europe, Océanie), les onglets « éditorial », « éclats d’humeur »  « éclats de cœur » et « liens » complèteront l’ensemble du site.

Je tenais à remercier particulièrement Mme Annie Boulat, Jean-François Leroy et Patrick de Saint-Exupéry, artisans d’un journalisme libre, qui ont soutenu  notre projet, chacun à leur façon, et toujours avec une immense gentillesse.

Merci à tous les photoreporters dont nous utilisons les clichés gracieusement mais dans le respect de leur droit d’auteur, c’est dans un tel projet pédagogique que leur travail trouve une véritable reconnaissance.

Merci également à M le Proviseur, Mmes les proviseures-adjointes, M l’intendant du lycée François Arago de Perpignan  pour leur confiance et leur engagement.

Et, last but not least, merci à Jean-Michel,  génial artisan de l’ombre, pour son aide précieuse.

Laetitia Canal- Cologni, professeur  d’histoire-géographie.

2 réponses à Le monde vu par le photojournalisme

  1. Appreaciate for the work you have done into the post, it helps clear away some questions I had.

  2. Laurence dit :

    si tu veux certaines vérités et mémoires concernant le thème dont je t’ai parlé. C’est quand tu veux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *