Haïti, l’île martyre, chapitre 1…le Séisme

©Pierre Terdjman, Worshippers pray during funerals in Port au Prince..23 Jan 2010

Cette photo a été prise le 23 Janvier 2010  à Port-au-Prince,  après le séisme (7.5  sur l’échelle de Richter) du 12 Janvier 2010 et ses centaines de répliques. C’est à dire que Pierre Terdjman  capte la situation des lieux 11 jours après la catastrophe…mais le contenu n’en est pas moins puissant. Cette photo est intense par la force de la lumière et de la couleur. elle porte aussi une émotion contenue. Pudique, rare. Une immense croix d’un blanc immaculé  se détache sur un bleu uniforme et profond. Des femmes et ses hommes, de tout âge, le visage fermé, tendu sont recueillis dans la douleur des funérailles. L’instant traduit une douleur intense baignant dans une atmosphère paisible et sublime. Tous portent des habits sombres sauf une femme en tailleur dont le blanc rappelle celui de la croix.  Le cadrage est  légèrement en oblique, ce qui, sans qu’il y ait de profondeur de champ, fait glisser le regard vers chacune des personnes Le cliché est aussi pris en contre plongée, le regard monte progressivement…vers le ciel ? comme une prière ? comme leur prière ? La croix symbolise la foi du peuple haïtien, elle est au centre de l’image parce-que c’est le pilier, le soutien.  La croix est grande, au dessus de tout le monde, elle domine l’image cela montre une dimension supérieure et protectrice, c’est le plus important pour eux. Ils sont en train de prier car ils expriment leur foi.  Le photographe a voulu montrer la foi inébranlable des Haïtiens malgré la terrible catastrophe qui a détruit leur vie, leur ville et leur pays. Cette photo prend un groupe de personnes qui ont vécu le même drame, cela montre leur union et c’est ainsi qu’ils résistent.

Point de fuite hors champs

Contre-plongée

TRILLES Aurore , DUFFAUD-THOMAS Cécile, 2de03, Lycée F. Arago, Perpignan .2010.

POUR APPROFONDIR

Localisation d’Haïti


Haïti ou République d’Haïti, est un pays des Grandes Antilles occupant le tiers occidental de l’île d’Hispaniola (soit 28 000 km2 environ). Sa capitale est  Port-au-Prince.  Il y a 9 millions d’habitants. Le régime politique est une république dirigée par René Préval.

Haïti et le séisme.

Avant ce séisme, Haïti était déjà un pays très pauvre, les habitants vivaient dans des conditions très difficiles. Le niveau de vie était celui d’un des pays les plus pauvres du monde ! L’IDH (Indice de Développement Humain Dans l’IDH dans lequel on trouve : le PIB/ habitants, le taux d’alphabétisation et l’espérance de vie.) de ce pays était de  0.442 en 1980 et de 0.538 en 2007. En 2010, l’IDH est toujours de 0.546 alors que la France est de 0.961. Haïti est classé au le 146ème rang pour son IDH pour 177 pays. Ce séisme qui n ‘a fait que aggraver une situation déjà catastrophique. La capitale, Port-au-Prince a été la ville  la plus touchée. Le bilan de ce cataclysme sismique s’élève, au 24 février 2010, à plus de 222 500 morts. Après le passage de la tempête tropicale Tomas qui a entraîne des inondations en novembre 2010, le pays est maintenant touché par une épidémie de choléra…Haïti est toujours plongé dans le chaos.

Un séisme : c’est la libération d’énergie brusque accumulée par les contraintes exercés sur les roches. C’est le frottement de 2 plaques tectoniques qui produisent de l’énergie et des vibrations ce qui fait trembler la terre. Ils sont classés sur l’échelle de Richter de 1 à 10, du moins important au plus dangereux.

CROYANCES.

Religion Catholique :

80 % des Haïtiens sont catholiques, et beaucoup participent en même temps au culte vaudou. On note un progrès du protestantisme.

Le catholicisme est une branche du christianisme placé sous l’autorité du Pape. Le mot « catholicisme » est tiré de l’adjectif grec signifiant « universel » ou « général » plus exactement l’universalité du message du Christ.

Religion Vaudou :

Le Vaudou est une religion originaire de l’ancien royaume du Dahomey qui se situe en Afrique de l’Ouest. On retrouve cette religion en Haïti. Le mot Vaudou vient du mot originaire d’Afrique de l’Ouest « Vodun » qui veut dire « esprit ». C’est une religion populaire sans dogme rigide. Mélange de cultes africains, d’esprits ancestraux et animistes avec un catholicisme de surface et quelques assaisonnements ésotériques. La doctrine repose sur l’idée fondamentale que la réalité est une sorte de masque, une façade derrière laquelle des forces spirituelles sont à l’œuvre. Le culte Vaudou compte environ 50 millions de pratiquants dans le monde. Pour continuer d’exister, le Vaudou a intégré les rites et conceptions catholiques. Ainsi est né le «  Vaudou Chrétien ».

P-A Terdjman, Biographie sommaire


Pierre Terdjman est un photojournaliste, formé à l’école de la guerre, pendant 7 ans, il a vécut en Israël, entre Tel-Aviv et Jérusalem. Il a travaillé de 2003 à 2007 pour le quotidien « Haaretz », journal Israélien , et pour L’agence EPA, agence de journaux et photos européennes. Il a commencé à se faire connaître grâce aux photos qu’il a prit sur le tsunami au Sri Lanka puis grâce à son travail sur la guerre en Géorgie mais également sur les conflits post-électoraux au Kenya (il a prit des photos des personnes mécontentes des résultats des élections truquées). Pierre Terdjman a également travaillé à « Paris Match » après être rentré à l’agence Gamma en 2007, de là il a suivi durant plusieurs mois les soldats français en Afghanistan. Il a été demandé par le ministère de la culture pour faire une exposition des photos de Haïti le 12 janvier 2010. Pierre Terdjman a travaillé dans les journaux et magazines comme « Le Monde », « The Observer », « The Guardian »…

Ce contenu a été publié dans Amériques, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Haïti, l’île martyre, chapitre 1…le Séisme

  1. Anonyme dit :

    really an eye opener for me.

    – Robson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *